France : Vers l'interdiction des Puffs en 2024, repoussée début 2025 ?

La France se prépare à bannir les cigarettes électroniques jetables Puffs, rejoignant ainsi d'autres pays européens tels que l'Allemagne, la Belgique et l'Irlande dans cette démarche. Annoncée par la Première ministre Élisabeth Borne en 2023, cette interdiction devait entrer en vigueur début 2024. Dans cet article, nous explorerons les raisons de cette décision, son impact sur le marché et les alternatives potentielles.

Contexte :

Arrivées sur le marché français fin 2021, les Puffs ont suscité des inquiétudes en raison de leur attrait particulier pour les adolescents. Avec des saveurs sucrées ou fruitées telles que Fraise, raisin sucré, Ice cream, marshmallow, Fruittles, choco noisette, des emballages aux couleurs vives évoquant des friandises, et un prix modique allant de huit à 12 euros pour 500 bouffées, ces cigarettes électroniques jetables ont soulevé des préoccupations quant à leurs effets sur les habitudes des jeunes fumeurs. Cela est d'autant plus problématique, étant donné que la cigarette électronique est interdite aux mineurs en France.

Motivations derrière l'interdiction des Puffs :

Le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a souligné la nécessité de prendre des mesures symboliques pour lutter contre le tabagisme, qui cause la mort de 75 000 personnes par an en France. La décision d'interdire les Puffs s'inscrit dans le cadre d'un effort plus large visant à réduire la consommation de tabac chez les jeunes. La Première ministre a déclaré que les Puffs étaient préjudiciables en raison de leur nature ludique et de leur attrait visuel, qui ciblent spécifiquement les adolescents.

Réactions et attentes :

Philippe Coy, président National de la Confédération des buralistes, a exprimé l'espoir que cette interdiction s'appliquera à tous les canaux de commercialisation, physique et numérique. Cependant, des sites de vente en ligne proposent déjà des réductions significatives sur les Puffs, laissant présager une tentative d'écouler rapidement les stocks en prévision de l'interdiction imminente.

Quelles Alternatives aux Puffs ?

L'annonce de l'interdiction soulève également des questions sur l'émergence possible de nouvelles alternatives. Certains sites de vente en ligne offrent des rabais considérables sur des modèles à usage unique, suggérant une transition vers d'autres options. Cependant, la question de savoir si ces alternatives seront également touchées par l'interdiction reste en suspens.

Des tabacologues soulignent le caractère préoccupant des Puffs en raison de leur caractère jetable, facilitant une utilisation discrète. Certains experts avertissent également que de nouvelles versions hybrides pourraient émerger pour contourner l'interdiction, soulignant l'importance d'une réglementation complète.

Ainsi de nouveaux modèles de Puff Rechargeables sont en train de faire leur apparition. Ces Puffs Pods (avec réservoir interchangeable) sortiraient pour l'instant du cadre de l'interdiction de la loi.

Conclusion :

Alors que la France s'engage à interdire les cigarettes électroniques jetables Puffs, l'industrie du vapotage pourrait voir des changements significatifs dans les mois à venir. Cette décision reflète les efforts continus du gouvernement pour lutter contre le tabagisme, en mettant l'accent sur la protection des jeunes contre les dangers potentiels des produits du tabac. Reste à voir comment l'industrie et les consommateurs s'adapteront à cette nouvelle ère réglementaire dont l'interdiction interviendrait dès le début 2024 et finalement début 2025. Dans cette attente, il est fort à parier que les clients majeurs bénéficieront d'une rallonge d'un an pour continuer à vapoter leur puff préférée... A suivre